Image
Image
Image
Image
Thumb
Image
Image
Image
Image

Texte
Suzanne Lebeau

Mise en scène
Gervais Gaudreault

Assistance à la mise en scène
Marie-Eve Huot

Distribution
Emilie Dionne, Agathe Lanctôt, Catherine Leblond, Émilie Lévesque et Simon Rousseau

Décor
Stéphane Longpré

Costumes
Sarah Lachance

Lumière
Dominique Gagnon

Environnement sonore
Diane Labrosse

Maquillages et coiffures
Pierre Lafontaine


Direction de production
Dominique Gagnon

Régie son
Alexi Babin Rioux

Régie lumière
Dominique Gagnon

En résidence au Théâtre de la Ville (Longueuil) et à la Maison Théâtre (Montréal). Le texte a reçu l’Aide à la création du Centre national du théâtre (France).

Pourquoi nous? Pourquoi maintenant? Qu’avons-nous fait? Qu’avons-nous oublié de faire, négligé de faire? Aucune réponse ne changera les choses. Alice, la cadette d’une famille de trois enfants, n’ira pas à l’école le jour de la rentrée, elle qui en rêvait depuis que l’aînée avait eu son premier sac d’école.

La mort inévitable, universelle, irréversible nous touche tous, mais la mort d’un enfant semble inacceptable. Or, l’enfant peut partir simplement, sereinement, dès qu’il a la certitude qu’il ne fait pas de peine à ses parents. Trois petites soeurs, finalement, parle de la vie… avant et après. Avec ce texte, Suzanne Lebeau propose d’accepter la mort sans jamais oublier la disparue.

Jeunes de 8 à 12 ans et adultes

 
« Suzanne Lebeau met la mort à nu dans une pièce troublante de vérité et d’audace. […] elle signe un texte empreint d’une profonde humanité, porté par une sensibilité rare. Oser la mort sur scène tout en insistant sur l’amour fraternel, sur les liens forts qui unissent cette famille ballottée par les flots, sans verser dans le mélodrame, ou pire le stéréotype, était risqué. […] Il faut dire que la mise en scène signée par Gervais Gaudreault joue pour beaucoup dans l’effet de sens. Présentée dans un décor sobre, sans aucun artifice, toute l’histoire, tous les lieux visités par les personnages nous sont rendus uniquement par le texte et par le jeu admirable des acteurs. » 
Marie Fradette, Le Devoir
« À la Maison Théâtre, c’est un hymne à la vie autant dans ses aspects les plus graves que dans ses éclats lumineux qui happe en plein cœur les spectatrices et spectateurs, toutes générations confondues. […] Le travail de Gervais Gaudreault se démarque par sa sobriété et son économie de moyens. […] l’élaboration des Trois petites sœurs privilégie une clarté et une simplicité toujours au service du texte. Tous les concepteurs se portent à l’attention des mots de Suzanne Lebeau. Car ce sont eux qui rendent aussi émouvante toute cette aventure exigeante. […] Une telle maîtrise du sujet tout en nuance, sans jamais forcer la note, mérite le respect. […] Une production comme Trois petites sœurs touche à l’essentiel avec une ferveur frémissante pour le théâtre et les humains. » 
Olivier Dumas, montheatre.qc.ca

Du 18 octobre au 14 mars
Québec, France

Documents à télécharger


Photos: François-Xavier Gaudreault

Dossier de presentation